· 

"On ne voit bien qu'avec le coeur..."

Antoine de St-Exupéry (1940 - 1944) était un écrivain, aviateur qui, avec beaucoup de poésie, à fait dire à son "Petit Prince" une vérité tellement simple :

"on ne voit bien qu'avec le coeur, que l'essentiel est invisible à nos yeux"...

 

« J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… »

 

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. »

 


De nombreux enseignants nous rappellent que le coeur est la porte d'accès à la Source, l'Amour, Dieu...


Ramana Maharshi (photo) est un maître, un sage indien dans la tradition de la non-dualité (1879 – 1950), son enseignement est essentiellement centré sur la notion du Soi et la question « Qui suis-je » :

 

 

« Au milieu de la caverne du cœur, en forme de Moi, en forme de Soi,

 

unique et solitaire, tout droit de soi à Soi, le Brahman resplendit !

 

Pénètre toi-même en ce dedans, ta pensée perçant jusqu’à sa source,

 

ton esprit plongé en soi, souffle et sens aux tréfonds recueillis,

 

tout de toi en toi fixé, et là, simplement, sois ! »

 

(Brahman peut être compris en tant que Conscience Universelle, Vie Divine)

source : wikipédia + unoceandenectar-ramana maharshi

 

Dans le texte suivant, il apporte un enseignement sur la pratique spirituelle, la méditation, sur le Soi et la Réalisation.

C'est justement l'occasion de se centrer dans le coeur pour lire et s'ouvrir à la Connaissance qui y est présente, plutôt que de chercher à analyser-comprendre depuis le mental ordinaire... Joie !

 

"Il n'existe pas de Dieu qui vous soit extérieur, et par conséquent pas d'épreuves qui vous soient envoyées.

 

Ce que vous prenez pour une épreuve ou pour une maladie due aux pratiques spirituelles, c'est en réalité la tension à laquelle est soumis le système nerveux.

 

L'esprit, qui jusqu'ici utilisait les nadis pour percevoir les objets extérieurs, se maintenant ainsi en contact avec les organes de perception, doit à présent rompre ce lien, ce qui crée souvent une tension qui s'accompagne de douleurs.

 

Si vous continuez à méditer en ne pensant qu'à votre véritable nature ou à la Réalisation, tout ceci disparaîtra.

 

Il n'y a pas de remède que cette union permanente (yoga) avec Dieu, avec le Soi (atman).

 

Au sens propre, la méditation consiste à rester fixé dans le Soi. Mais on appelle aussi méditation l'effort fourni en vue d'écarter les pensées qui se manifestent dans l'esprit. Soyez ce que vous êtes. Tel est le but. 

 

Il est bien de méditer au petit matin, car c'est le moment où l'esprit est encore frais, où ni les pensées, ni les soucis ne l'agitent.

 

Il faut bien comprendre que la méditation ne se pratique pas uniquement dans une posture particulière, à des périodes fixes, ou dans certaines conditions.

(…)

Vous pouvez méditer les yeux ouverts ou fermés, selon votre préférence. C'est l'esprit qui se sert des yeux pour regarder à  l'extérieur ; s'il est intériorisé, il ne peut rien voir, même si les yeux sont ouverts. Il en va de même avec les sons. On les entend quand on leur prête attention ; mais on ne les entend plus si l'on maintient l'attention sur le Soi intérieur.

 

Quand notre attention est dirigée vers les objets et les pensées, l'esprit n'a conscience que de cela. C'est notre état actuel. Mais quand nous ne prêtons attention qu'au Soi intérieur, nous n'avons plus conscience que de lui. Tout n'est donc qu'une question d'attention. Cela fait si longtemps que notre esprit se préoccupe des objets extérieurs que ces derniers l'ont réduit en esclavage et le promènent où ils veulent.

 

Qui médite ? Posez-vous d'abord cette question. Soyez le méditant. Alors la méditation devient inutile.

 

Dès que vous commencez à méditer, les pensées vous envahissent et menacent d'engloutir celle qui fait l'objet de votre méditation.. Cette dernière doit être renforcée par une pratique répétée. C'est un combat auquel on ne peut échapper.

 

La paix intérieure naît de la contemplation, quand les pensées ont disparu. Quand on a pris l'habitude, on ne peut plus se passer de la méditation. Elle se poursuit automatiquement même lorsqu'on travaille, que l'on s'amuse ou que l'on est endormi. Il faut en faire une habitude profondément enracinée; elle doit devenir naturelle.

 

Vous avez oublié la béatitude parce que la méditation ne vous est pas familière et aussi à cause des "vasanas" (traces résiduelles émotionnelles/mentales) qui ne cessent de se manifester. Quand le recueillement sera devenu votre seconde nature, vous goûterez tout naturellement à la béatitude spirituelle.

 

Considérez que tout ce qui vous entoure est Dieu, devient une forme de méditation. C'est l'étape qui précède la Réalisation. 

 

Que vous méditiez sur Dieu ou sur le Soi est sans importance ; le but reste le même.

 

La "sadhana" (pratique) est l'état naturel de l'être parfait (siddha). L'état naturel (sahaja) est l'état originel. Si bien que la sadhana consiste simplement à éliminer ce qui fait obstacle à la réalisation de cette Vérité éternelle.

 

L'extase implique l'existence d'un mental très subtil. Qu'éprouvez-vous pendant le sommeil ? Ni extase, ni douleur ; vous êtes au-delà des deux. L'état naturel c'est précisément cela, avec en plus la conscience d'être.

 

Il n'y a pas à proprement parler de recherche du Soi. On ne peut rechercher que le non-Soi. On ne peut qu'éliminer le non-Soi. Alors le Soi se révèlera de lui-même, car il est toujours manifeste."

 


 

Neale Donald Walsch aussi nous rappelle que le coeur détient la clé, la sagesse...

 

(News Letter : www.conversations-avec-dieu.fr ou www.cwg.org)

 

" Je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …


que vos coeurs connaissent en silence les secrets des jours et des nuits.

 

 

Kahlil Gibran a dit cela et il avait raison.

Ecoutez par conséquent votre coeur.

Cultivez votre aptitude à le faire. Entraînez-la. Pratiquez-la. Améliorez-la.

 

Ce n’est pas si difficile. Soyez calme avec vous-même. Et pour l’amour du Ciel, arrêtez d’écouter votre mental. Vous n’y trouverez pas la vérité. Vous trouverez peut-être la réponse, mais ce ne sera pas la vérité à moins qu’elle ne coïncide avec la réponse de votre coeur.

 

 

Vous pensez qu’il y a plus à savoir de la vie que cela, mais ce n’est pas le cas. Votre coeur détient la clé. Votre coeur détient la sagesse. Votre coeur détient le futur. Votre mental ne connaît rien à part le passé. Il imagine que le futur sera tout comme hier, donc il prend ses décisions en se basant dessus. Seul votre coeur peut voir au-delà de l’horizon de la mémoire.

 

 

Avec tout mon amour,

votre ami...

Neale"

 

 

 

"On this day of your life, I believe God wants you to know…

 

that your hearts know in silence the secrets of the days and the nights.

 

 

Kahlil Gibran said that, and he was right.

Listen, therefore, to your heart. Cultivate the ability to do this. Practice it. Produce it. Perfect it.

 

It is not that difficult. Just be quiet with yourself.

And for heaven’s sake, stop listening to your mind. You will not find the truth there. You may find the answer, but it will not be the truth unless it coincides with the answer in your heart.

 

 

You think there is more to know about life than this, but there is not.

Your heart holds the key. Your heart holds the wisdom. Your heart holds the future. Your mind knows nothing but the past. It imagines the future will be just like yesterday, so it makes it decisions based on that. Only your heart can see beyond memory’s horizon.

 

 

Love,

Your Friend …

Neale"